Environnement

Le soleil entre les feuilles

Bien qu’il se concentre sur la réduction des émissions et la promotion de pratiques de production durables sur le plan environnemental, le Conseil canadien de l’horticulture (CCH) veille à assurer que le gouvernement fédéral comprend les répercussions de la tarification du carbone sur la compétitivité et le potentiel de croissance de notre industrie, plus particulièrement en ce qui a trait au secteur des serres.

Les maraîchers serristes ont développé des manières novatrices de recycler le carbone qu’ils produisent en CO2 de qualité alimentaire pour leurs plantes. Toutefois, une telle innovation durable n’a pas été reconnue de manière uniforme à l’échelle du Canada, entraînant la mise en place de politiques de tarification du carbone disparates entre les provinces. Les coûts additionnels de ces politiques, conjointement avec l’infrastructure exigeante en investissements requis pour la construction de serres, rendent le secteur vulnérable à la « fuite de carbone » en raison de laquelle des entreprises, dans une tentative pour demeurer concurrentielles, étendent leurs opérations dans des pays qui ne sont pas assujettis à la tarification du carbone (par exemple les États-Unis et le Mexique). En raison de la nature mondiale du marché producteur, il n’est pas facile de refiler de nouveaux coûts de production aux consommateurs. Cette réalité a des répercussions sur le prix des aliments produits au pays sur le marché et, finalement, sur la compétitivité du Canada.

Bien que les producteurs de fruits et légumes se soient engagés à adopter des pratiques de production écologiques, ils dépendent également des coûts avantageux de l’énergie et d’un régime fiscal favorable et stable pour demeurer concurrentiels et poursuivre leurs activités.

Position du CCH

  • Le CCH exhorte le gouvernement fédéral à inclure le gaz naturel et le propane dans sa proposition de liste de combustibles agricoles exemptés de sa politique nationale de tarification du carbone puisque ces combustibles sont recyclés par les serres comme CO2 de qualité alimentaire pour leurs cultures. Cette exemption minimiserait la disparité régionale que l’on constate dans les modèles actuels de tarification et appuierait la future politique alimentaire du Canada en accroissant l’accès aux aliments abordables, en améliorant la santé et la salubrité alimentaire, en conservant nos sols, notre eau et notre air et en permettant la production d’une plus grande quantité d’aliments de grande qualité.

Autrement :

  • Le CCH exhorte le gouvernement fédéral à créer un mécanisme d’allègement pour permettre aux maraîchers serristes canadiens de demeurer concurrentiels face aux pays voisins, par exemple les États-Unis et le Mexique, qui ont une exposition limitée aux impacts de la tarification du carbone.
  • Le CCH exhorte le gouvernement fédéral à établir des lignes directrices claires pour les provinces sur la façon dont la compétitivité de leurs secteurs horticoles sera préservée.
  • Le CCH exhorte le gouvernement fédéral à jouer un rôle de premier plan en exigeant des provinces un plan formel qui explique la façon dont les recettes collectées au moyen de leurs politiques de tarification du carbone régleront les problèmes auxquels sont confrontés les producteurs en atténuant les changements climatiques et en s’y adaptant.

Activités actuelles de défense des intérêts

  • Le CCH investit des efforts pour faciliter l’accès au financement ciblé pour l’innovation et la recherche d’adaptation qui aidera les agriculteurs à atténuer les impacts des changements climatiques. La recherche comprend les options de combustibles renouvelables et de remplacement, les nouveaux matériaux isolants, les stratégies pour améliorer l’efficience de la production et les outils pour réduire l’introduction et la propagation d’espèces envahissantes et de nouvelles maladies par le truchement de la planification de la biosécurité.
  • Le CCH surveille activement les activités d’Environnement Canada et cherche des occasions de partager les préoccupations de ses membres au moyen de rencontres, d’échange de lettres et de consultations.
  • Le CCH crée un Groupe de travail sur l’énergie et l’environnement qui fonctionnera sous l’autorité du Comité de protection des cultures et de l’environnement. Le Groupe de travail mettra l’accent sur l’évaluation et le développement d’une politique de l’environnement et de l’énergie avec l’objectif de faire progresser les priorités horticoles au niveau fédéral.

Activités antérieures de défense des intérêts

  • En juin 2017, le CCH a répondu au Document technique relatif au filet de sécurité fédéral sur la tarification du carbone du gouvernement fédéral de même qu’aux changements au Programme de déclaration des émissions de gaz à effet de serre. Le CCH a demandé la mise en place d’un programme national d’allègement unifié pour tous les combustibles utilisés en agriculture en reconnaissance de l’utilisation écologique et novatrice du carbone et de la chaleur par le secteur canadien des serres.
  • Au printemps 2017, le CCH a comparu devant le Comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts concernant les répercussions des changements climatiques sur la politique en matière de carbone.
  • En janvier 2017, le CCH a rencontré les principaux conseillers du ministre de l’Environnement dans le but de discuter des répercussions des politiques en matière de carbone dans le secteur des serres et de la nécessité d’harmoniser ces politiques avec celles des autres pays.

Comité connexe

Le Comité de protection des cultures et de l’environnement conseille le CCH sur un large éventail d’enjeux, y compris la durabilité et l’environnement.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Jennifer Babcock, gestionnaire, Développement et recherche stratégique, à l’adresse jbabcock@hortcouncil.ca.

Bulletin Hort-Concis

Pour ne rien manquer des actualités du CCH et du secteur horticole canadien, inscrivez-vous au bulletin d’information Horti-Concis.

Magazine Idées fraîches

Notre publication bilingue gratuite présente des perspectives de haut niveau et des conseils utiles pour les producteurs. Abonnez-vous aujourd'hui!

Appuyez notre campagne de sensibilisation

Le CCH prépare une campagne de sensibilisation mettant en vedette une série de vidéos qui font chaud au cœur et qui sont inspirantes sur les travailleurs agricoles internationaux, leurs familles et les agriculteurs qui les emploient, mais nous avons besoin de votre aide!