Projet de décision de réévaluation concernant le chlorothalonil

Consultation sur le chlorothalonil, modification du projet de décision de réévaluation – Note de réévaluation REV2016-06 de l’ARLA

L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada a modifié le projet de décision de réévaluation concernant le chlorothalonil (soit le document PRVD2011-14) à la suite d’une révision de l’évaluation des risques en milieu professionnel et résidentiel à la lumière d’un plus grand nombre de données pertinentes sur les effets possibles du chlorothalonil pour la santé humaine, en particulier ceux attribuables à une exposition par voie cutanée.

Après avoir revu l’évaluation des risques, l’ARLA a conclu que, dans les conditions d’utilisation révisées, certaines utilisations agricoles du chlorothalonil ne présentent pas de risques préoccupants pour la santé humaine. En horticulture, ces utilisations concernent les asperges, les carottes, le céleri (planches de semis uniquement), les cucurbitacées, le ginseng, les champignons, les panais, les pommes de terre, les fraises et les tomates.

À la lumière des résultats de l’évaluation des risques liés à l’exposition aux pesticides après traitement pour les travailleurs agricoles et le public en général, l’ARLA propose d’éliminer les utilisations suivantes du chlorothalonil : bleuets (en corymbes et à feuilles étroites), céleri cultivé au champ, cerises (douces et amères), choux maraîchers, maïs sucré, canneberges, nectarines, oignons (secs et verts) et pêches.

Les scénarios agricoles pris en compte dans le cadre de cette réévaluation ont révélé des risques potentiels pour les travailleurs exposés après le traitement durant la réalisation de diverses tâches comme l’éclaircissage, l’émondage et le dépistage, selon les conditions d’utilisation actuelles. Les limites suivantes quant au nombre d’applications par saison et aux doses d’application maximales sont proposées pour atténuer les risques liés à certains usages maintenus :

Cucurbitacées – deux applications, dose d’application maximale de 2,4 kg de matière active par hectare

Céleri (planches de semis) – une application, dose d’application maximale de 1,4 kg de matière active par hectare

Tomates et ginseng – une application, dose d’application maximale de 2,4 kg de matière active par hectare

Pommes de terre – une application, dose d’application maximale de 1,2 kg de matière active par hectare

L’ARLA accepte les commentaires et les propositions pendant une période de 60 jours suivant la date de publication du document (le 11 février 2016). Compte tenu de l’importance de la modification de cette décision pour le secteur horticole, le CCH demande, dans l’immédiat, de prolonger de 60 jours la période de soumission des commentaires. Au cours des prochaines semaines, le CCH travaillera avec ses membres à l’élaboration d’une réponse à ce projet de décision de l’ARLA.

https://www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/pest/part/consultations/_rev2016-06/index-fra.php