Le président du Comité permanent de la Chambre des communes de l’agriculture et de l’agroalimentaire écrit une lettre à la ministre de la Santé au sujet de la réévaluation de l’imidaclopride

Pat Finnigan, Chair of Standing Committee on Agriculture and Agri-Food.

Le président du Comité permanent de la Chambre des communes de l’agriculture et de l’agroalimentaire, Pat Finnigan, a écrit récemment une lettre à la ministre de la Santé, l’honorable Jane Philpott, au sujet de la réévaluation proposée de l’imidaclopride par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA). Dans sa lettre, M. Finnigan soulève des préoccupations concernant le manque de transparence du processus de l’ARLA et indique qu’un dialogue avec les intervenants doit être entamé plus tôt dans le processus de réévaluation, avant qu’une décision ne soit publiée, pour favoriser l’obtention d’avis scientifiques et de nouvelles données. Au sujet de la réévaluation proposée elle-même, M. Finnigan note ce qui suit :

“Les fermiers et les titulaires d’homologation de pesticides craignent que l’abandon de l’imidaclopride force les fermiers à utiliser des quantités encore plus importantes de pesticides inefficaces et ne cause des dommages encore plus importants à l’environnement ainsi que des effets néfastes chez les utilisateurs. Les effets sur l’environnement et la santé liés à l’utilisation d’autres produits ne semblent pas avoir été pris en compte dans le cadre de la réévaluation de l’imidaclopride.

La perte de l’imidaclopride demeure une importante préoccupation pour le secteur agricole, et le Comité espère que vous tiendrez compte de nos observations au moment de rendre votre décision sur la réévaluation de l’imidaclopride.”

La lettre de M. Finnigan se fondait sur les audiences publiques qui se sont tenues le 7 et le 9 mars 2017. Nous remercions Justine Taylor, de l’Ontario Greenhouse Vegetable Growers, et M. Craig Hunter, de l’Ontario Fruit and Vegetable Growers’ Association, de leur précieux témoignage. Le Conseil canadien de l’horticulture a effectué depuis son enquête auprès des producteurs au sujet de l’utilisation de l’imidaclopride et a soumis son rapport à l’ARLA. Les données collectées permettent d’éclairer l’ARLA sur les modèles courants d’utilisation en appui à une révision de la décision concernant la réévaluation.

Téléchargez la lettre du Comité permanent à la ministre de la Santé