L’organisation Ontario Greenhouse Vegetable Growers embauche un nouveau DG

OGVG Banner
OGVG Banner

Le Conseil canadien de l’horticulture (CCH) aimerait féliciter et accueillir le nouveau directeur général de l’Ontario Greenhouse Vegetable Growers (OGVG), M. Joe Sbrocchi.

M. Sbrocchi se joint à l’OGVG avec une expérience de plusieurs années dans le secteur des serres.

Pendant 20 ans, M. Sbrocchi a travaillé dans l’industrie des produits de détail, achetant et vendant des produits. Il a passé 15 ans à travailler pour Sobeys dans un certain nombre de rôles avant de partir et de travailler comme consultant de produits.

M. Sbrocchi a ensuite accepté un poste au sein de Walmart Canada en tant que directeur national de l’approvisionnement stratégique et de la chaîne d’approvisionnement, où il a mis en place une chaîne d’approvisionnement pour les produits frais alors qu’elle se développait à travers le pays. Peu de temps après, il a accepté un rôle similaire avec Mastronardi Produce.

Pendant huit ans, M. Sbrocchi a également siégé au conseil d’administration de l’Association canadienne de la distribution de fruits et légumes et a été président du comité technologique de cette organisation.

Le CCH se réjouit de travailler avec M. Sbrocchi afin de tirer profit des connaissances et de l’expérience des membres et des représentants des producteurs de ces deux organisations pour assurer la croissance continue du secteur des serres.

À propos de l’OGVG

L’OGVG est responsable de l’octroi de licences à tous les producteurs, emballeurs et commerçants de tomates, de concombres et de poivrons en serre de l’Ontario. L’organisation compte actuellement plus de 200 producteurs, représentant près de 2 900 acres de production hydroponique de haute technologie. Le Comité de la serriculture du CCH et son groupe de travail sur la serriculture continuent de travailler avec l’OGVG sur les priorités nationales, les possibilités de recherche et les efforts de lobbying sur des questions telles que les politiques de prix du carbone, l’accès au marché et le commerce international, la protection des cultures et la main d’oeuvre.