COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 30 novembre 2020 (Ottawa, ON), -- Au nom des producteurs de fruits et de légumes du Canada, le Conseil canadien de l’horticulture a publié la déclaration suivante au sujet de la rencontre des ministres de l’Agriculture fédérale-provinciaux-territoriaux.

Le Conseil canadien de l’horticulture (CCH) est encouragé par l’annonce voulant que le gouvernement fédéral envisage des améliorations au programme de gestion des risques de l’entreprise d’Agri-stabilité, notamment le retrait de la marge de référence et l’augmentation du taux de compensation de 70 % à 80 % et la possibilité d’ajouter d’autres améliorations qui s’appliqueraient rétroactivement à l’année 2020 et par la suite. C’est une première étape importante pour apporter des améliorations significatives au programme Agri-stabilité et cela avantagerait de nombreux producteurs de fruits et de légumes à travers le pays.

Depuis l’ajout de changements au programme en 2013, le CCH et plusieurs autres parties prenantes de l’agriculture ont fait valoir l’importance de restaurer la couverture du programme à 85 % et de retirer la limite de la marge de référence. Le CCH tient à remercier l’Honorable Marie-Claude Bibeau pour son leadership à travailler avec les gouvernements provinciaux et territoriaux afin de mettre en place ces changements bien nécessaires pour soutenir le secteur agricole du Canada.

Toutefois, sans augmenter aussi le seuil de déclenchement à 85 %, la proposition aura un impact minimal pour certains secteurs de notre industrie, par exemple pour les producteurs de fruits et légumes de serre. Nous restons convaincus que cette mesure est nécessaire pour donner aux producteurs l'assurance dont ils ont besoin pour poursuivre leurs activités dans des circonstances aussi difficiles et incertaines.

Le CCH tient à remercier les ministres FPT de l'Agriculture pour leur travail visant à améliorer le programme Agri-stabilité et pour avoir tenu des discussions significatives sur d'autres enjeux auxquels le secteur est actuellement confronté. Nous encourageons les ministres à revenir à la table des négociations le plus rapidement possible afin de mettre une touche finale à ces améliorations au programme Agri-stabilité, tout en poursuivant les travaux sur la façon de soutenir les produits qui ne sont pas couverts de façon adéquate par la proposition actuelle.

« Nous nous réjouissons de continuer à travailler avec les ministres de l'Agriculture FPT pour répondre aux besoins de nos producteurs, » a déclaré la directrice générale du CCH, Rebecca Lee. « Sans les mesures supplémentaires que nous demandons, de nombreux producteurs continueront de devoir prendre des décisions difficiles quant à savoir s'ils peuvent ou non assumer les risques associés à la production de fruits et légumes, non seulement en cette année exceptionnellement difficile, mais aussi à chaque saison, car les risques liés aux conditions météorologiques, aux parasites et à l'instabilité des marchés continuent d’augmenter. »

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Laura Sehl
Agente de communications
Conseil canadien de l’horticulture
506-650-0674
lsehl@hortcouncil.ca