Le nouveau Centre d’examen des conteneurs de Tsawwassen maintenant opérationnel

Le Centre d’examen des conteneurs de Tsawwassen (CECT) de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) est maintenant ouvert, et ce, depuis le 17 juin 2019. Sur le plan historique, le port maritime le plus essentiel de tout le Canada est le port de Vancouver, représentant 57 % des conteneurs maritimes entrant au Canada chaque année.

Alors qu’une majorité croissante de marchandises canadiennes entrent dans les ports maritimes de Vancouver chaque année, les ports maritimes de Vancouver ont dû se débattre. « La gestion du risque de l’ASFC évalue la totalité de tous les conteneurs maritimes dans le but d’identifier des cargaisons représentant un risque élevé potentiel. La grande majorité des cargaisons de conteneurs maritimes sont traitées et autorisées à entrer au Canada sans délai par l’ASFC. Toutefois, un faible pourcentage de conteneurs est sélectionné par l’ASFC pour examen. Maintenant, grâce au CECT, l’Agence aura la possibilité de tirer parti d’une technologie de pointe pour faciliter le processus d’examen. »

La nouvelle installation met l’accent sur l’augmentation de la capacité pour les examens potentiels des cargaisons arrivant aux ports maritimes de Vancouver. Ceci permettra d’améliorer la sécurité des marchandises expédiées au Canada via les ports maritimes de Vancouver. La nouvelle installation permettra aux agents de l’ASFC d’effectuer des examens complets des conteneurs maritimes déchargés. Elle servira également d’entrepôt à usages multiples pour les marchandises entrant au pays qui peuvent ne pas avoir de lieu d’accueil lorsqu’elles arrivent au port.

L’un des grands avantages de la nouvelle installation est l’accent qui est mis sur l’efficience. En théorie, ceci permettra à la chaîne d’approvisionnement des marchandises arrivant au Canada d’entrer plus rapidement sur le marché canadien. Moins de temps d’attente pour les personnes qui attendent des marchandises flambant neuves et haut de gamme entrant au Canada.

L’ASFC souhaite offrir des frontières intelligentes, sécuritaires et efficientes. Le CECT aidera l’Agence à identifier les risques à la sécurité ainsi qu’à combler les lacunes antérieures sur le plan de la sécurité. La nouvelle installation introduit également une nouvelle technologie de sorte que les agents de l’ASFC peuvent consacrer plus de temps à assurer la conformité axée sur le risque pour identifier et examiner des navires présentant des risques inconnus.

Un autre avantage accessoire du CECT est d’augmenter le volume d’affaires qui afflue dans la ville de Tsawwassen, en Colombie-Britannique. Maintenant, de nombreuses compagnies et entreprises ciblent cet endroit pour améliorer leur chaîne d’approvisionnement. Grâce à des installations situées à proximité immédiate du nouveau CECT, les compagnies seront en mesure de tirer profit des avantages additionnels que procure une faible distance de l’endroit où arrivent les marchandises.

Tous les changements mentionnés précédemment s’harmonisent avec la vision du gouvernement canadien de travailler en étroite collaboration avec les intervenants, en accélérant l’entrée au pays des cargaisons légales et en offrant aux entreprises canadiennes un avantage concurrentiel.