Menace de virus – Virus du fruit rugueux de la tomate brune (ToBRFV)

Une nouvelle menace de virus a causé des préoccupations aux producteurs de tomates et de poivrons au Canada. Le virus du fruit rugueux de la tomate brune (ToBRFV)  a tout d’abord été repéré en 2014 et depuis ce moment-là, des détections plus récentes ont été faites en Allemagne, en Italie, en Arabie Saoudite, en Jordanie, en Turquie, en Israël, au Mexique et aux États-Unis (Californie).

L’information sur le virus est encore en développement; entre-temps, voici certains faits en bref sur le ToBRVF :

  • Ce virus N’A PAS ÉTÉ REPÉRÉ au Canada.
  • Le virus affecte surtout la tomate et le poivron. Toutefois, le tabac, les pétunias et certaines mauvaises herbes courantes sont aussi des hôtes potentiels.
  • Les symptômes sont très semblables aux autres virus des plantes comme le virus de la mosaïque de la tomate, le virus de la mosaïque à marbrure verte du concombre, et le virus de la mosaïque du pépino.
    • Vous devriez poser vos questions à votre association provinciale, aux spécialistes provinciaux ou aux compagnies locales de dépistage. Si vous soupçonnez le virus, assurez-vous de faire faire des essais à un laboratoire canadien.
  • Le ToBRFV se propage très facilement – notamment par la transmission des semences (non issu des semences), et la transmission mécanique à toutes les étapes de croissance de la semence au fruit (tondeuse, gants, contenants réutilisables en plastique), voiturettes, travailleurs, consultants, etc.)
  • Les compagnies de semences sont très préoccupées par le virus étant donné que toutes les variétés commerciales sont probablement susceptibles.  
  • Le ToBRFV est très stable dans l’environnement et peut vivre pendant des mois à des années en l’absence de plantes-hôtes.  
  • Étant donné qu’il s’agit d’un virus, la prévention est cruciale.

À la lumière de cette menace potentielle, il est important pour les producteurs de réviser et de renouveler leurs efforts en matière de biosécurité. Des protocoles rigoureux d’hygiène et de désinfection sont cruciaux pour les visiteurs du site, les travailleurs, les vêtements, l’équipement, les outils, etc.,  afin de prévenir la transmission virale. Et assurez-vous d’utiliser seulement des sources de semences de confiance.

Ressources supplémentaires :  
Biosécurité des visiteurs de serre
– OGVG
Q&A on the new ToBRFV – ASTA (en anglais)