Skip to content

Modification aux exigences pour les tomates et poivrons frais exportés au Japon

Japanese flag. Photo by Flickr user mmphotography.it

Le Japon exige désormais que les fruits frais de tomates et de poivrons soient certifiés exempts de la psylle de la pomme de terre,Bactericera cockerelli. Les nouvelles exigences suivantes s’ajoutent aux exigences déjà en effet :

  • Les fruits frais de tomates et de poivrons du Canada exportés au Japon doivent être cultivés dans une serre où un programme de contrôle des phytoravageurs est en place, y compris pour Bactericera cockerelli.
  • Inspection visuelle pour assurer que les fruits sont exempts de larves et d’adultes de Bactericera cockerelli.
  • Si Bactericera cockerelli est détecté lors d’une inspection, un traitement post-récolte doit être appliqué. Les détails et la date du traitement doivent être indiqués sur le certificat phytosanitaire.
  • Le certificat phytosanitaire doit porter la déclaration supplémentaire suivante : “Fulfills item 6 of the Annexed Table 2-2 of the Ordinance for Enforcement of the Plant Protection Act (MAF Ordinance No73/1950)”. [Rencontre les exigences de l’item 6 du tableau 2-2 en annexe de l’ordonnance de l’exécution de la loi sur la protection des végétaux (ordonnance no. 73/1950 du ministère de l’agriculture du Japon).]

Pour en savoir plus, veuillez contacter l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Scroll To Top