Skip to content

Protection des cultures

Les producteurs de fruits et légumes s’appuient sur un large éventail de stratégies de protection des cultures, notamment les plans intégrés de lutte antiparasitaire et les pesticides approuvés par le gouvernement, pour assurer la santé des cultures, la sécurité des Canadiens et la sécurité alimentaire globale du Canada.

La santé des plantes, la biosécurité et l’évaluation des risques phytosanitaires actuels sont des éléments essentiels à l’accès au marché et sont importantes pour la protection de l’environnement. Le Conseil canadien de l’horticulture (CCH) élabore et propose des politiques et des programmes de gestion de la protection des cultures qui soutiennent l’accès au marché et qui favorisent la viabilité économique ainsi que la compétitivité des producteurs de fruits et légumes au Canada tout en fournissant des aliments sains aux consommateurs partout au Canada.

Activités actuelles de défense des intérêts

Le CCH continue de faire des revendications au nom des producteurs par le biais du processus de l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) pour la réévaluation des produits phytosanitaires et en préconisant l’amélioration des politiques qui guident les décisions réglementaires de l’ARLA.

Le CCH continue de défendre l’harmonisation de nombreux aspects du système de réglementation des pesticides, y compris des limites maximales de résidus et des examens internationaux conjoints. Pour plus d’information, visitez notre page Web sur les barrières commerciales non tarifaires.

Le CCH organise une tournée annuelle de protection des cultures pour montrer directement à l’ARLA et au Centre de la lutte antiparasitaire (CLA) de Agriculture et Agroalimentaire Canada la façon dont les pesticides sont utilisés par les producteurs de fruits et légumes. La tournée est financée par le CCH et est axée sur les producteurs.

Le CHC continue de soutenir le Programme des pesticides à usage limité du CLA et les activités de réduction des risques liés aux pesticides.

Activités antérieures de défense des intérêts

En novembre 2017, le CCH a participé au Groupe de travail technique de l’ALENA sur les pesticides qui a eu lieu au Mexique. Des représentants du gouvernement, de l’industrie et des producteurs ont présenté et discuté de l’harmonisation (limites maximales de résidus et réglementation), des programmes d’utilisation minimale, des enjeux environnementaux et du commerce entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Au cours des dernières années, le CCH a fourni à l’ARLA des données d’utilisation réelles relatives à une variété de pesticides, couvrant une large gamme de groupes de produits. Les données ont été recueillies au moyen d’enquêtes gérées par le CCH et distribuées aux producteurs partout au Canada. Les données de ces enquêtes ont permis à l’ARLA de réviser certaines de ses évaluations des risques et des décisions d’homologation connexes.

En septembre 2017, le CCH a participé aux ateliers d’établissement des priorités au cours du 3e Sommet mondial sur les usages mineurs, qui a eu lieu à Montréal. Des représentants de 30 pays ont discuté de la coopération internationale, des limites maximales de résidus, des incitatifs, du regroupement des cultures, des communications, du renforcement des compétences et des évaluations réglementaires.

Le CCH, de concert avec le Centre de la lutte antiparasitaire, a aidé à faciliter et à coordonner les activités et le partage de l’information sur deux nouveaux ravageurs étrangers envahissants : la drosophile à ailes tachetées et la punaise marbrée.

Initiatives connexes

Activités antérieures de défense des intérêts

Le Comité consultatif sur la phytoprotection (CCP) conseille le CCH sur toutes les questions relatives aux pesticides et à la protection des cultures.

Pour de plus amples renseignements

veuillez communiquer avec Caleigh Hallink-Irwin, Gestionnaire de la protection des cultures.

Scroll To Top